“La vie est belle, mais je ne l’apprécie plus”

“La vie est belle, mais je ne l’apprécie plus”: atteinte de la maladie de Charcot, cette Varoise a fait le choix de la Suisse pour mourir dignement

A 49 ans, Christelle Calabrèse a une sclérose latérale amyotrophique (SLA). Ce jeudi 9 décembre, elle s’est rendue en Suisse accompagnée de sa fille, Salomé, pour procéder à un suicide assisté. Quelques jours avant son départ, elle a accepté de nous raconter son histoire.

Christelle est assise sur le canapé. Ses yeux bleus pétillent, le reste de son visage encadré par de jolies boucles blondes est caché sous un masque. Elle garde le sourire et refuse de pleurer, parce que “ça ne sert à rien”, dit-elle.

Ses jours sont comptés. Elle le sait et d’ailleurs tout son entourage le sait. Mais elle n’attendra pas que la mort vienne la chercher, que dans deux ou trois ans son diaphragme cesse de fonctionner alors que tout son corps, lui, sera déjà sûrement paralysé depuis plusieurs mois.

Christelle a choisi le suicide assisté pour abréger les souffrances qu’inflige la maladie et mourir dignement.

La Varoise espère que son témoignage aidera à faire avancer la loi française. Que son expérience serve à l’avenir, pour que le respect des malades soit écrit, mais aussi pour que sa pathologie soit davantage connue.

Source :

Extrait du « Var Matin » – Elodie Antoine – 10.12.21

Skip to content